Menu icoMenu232White icoCross32White

SHTANDART


Cliquez sur la photo ci-dessus pour afficher le diaporama en grand format.



· Type, gréement : frégate de 12, trois-mâts carré

· Classe: A

· Chantier sur les rives de la Neva

· Lancement : 1999

· Longueur hors tout : 34,5 mètres

· Longueur de coque : 25,5 mètres

· Largeur : 6,9 mètres

· Tirant d’eau : 3,3 mètres

· Tonnage : 220 tonnes

· Matériau : bois

· Surface de voile : 660 m2

· 7 canons

· Motorisation : 2 Volvo Penta TAMD 122P 560 ch (240 kW)

· Equipage : 40 marins

· Propriétaire : The Shtandart Project

· Port d’attache : Saint-Petersbourg

· Pavillon:  Fédération de Russie

 

 

 

 

 

Le Shtandart ("Étendard" en russe) est la réplique exacte de la frégate construite en 1703 par le tsar Pierre le Grand. La seule concession se trouve dans la cale où sont situés le matériel moderne de navigation, indispensable pour pouvoir prendre la mer de nos jours, les moteurs, les pompes les cuves, le carré, la cambuse et les postes d’équipage. A l’époque de Pierre le Grand, on y trouvait les tonneaux d’eau, les provisions et les boulets de canons.

Le projet de reconstruction a été mené par Vladimir Martus, jeune ingénieur naval qui eut l’idée au début des années 90 de reconstruire ce navire. Mais les plans de la frégate avaient disparu et il fallut trois longues années de recherches sur le bateau et sur le tsar lui-même, avec l’aide de l’historien Viktor Krainukov pour arriver à redessiner le voilier.

Mais avant de commencer à construire la réplique, il fallut d’abord reconstruire le chantier naval sur les bords de la Néva. Vladimir Martus obtint alors l’autorisation de couper une soixantaine de mélèzes dans une forêt voisine. Quelques passionnés vont participer en respectant les techniques de l’époque et avec leurs propres deniers, du moins au début. Tout le travail se fit à l’ancienne : les arbres abattus à la main, et transportés jusque sur les rives du fleuve tirés par des chevaux. Les mécènes arriveront un peu plus tard, alors que la coque était déjà bien avancée, et cela facilitera bien sûr grandement la poursuite de la construction.

Le chantier devient rapidement un projet pédagogique et de nombreux jeunes viennent y apprendre la charpenterie de marine, et plus tard la navigation à la voile.

Le voilier est mis à l’eau en 1999. Depuis, le Shtandart navigue sans cesse dans les eaux européennes et il est de tous les rassemblements : Armada, Tonnerres de Brest, Semaine du Golfe, Escale à Sète, où ses arrivées ponctuées de nombreux coups de canon font la joie des visiteurs. Il participe également de façon régulière aux Tall Ships Races et Tall Ships Regattas.

Quant à Vladimir Martus, nous savons qu’il nourrit un autre rêve : construire une réplique du Cutty Sark, dans un port français !