Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Mise à jour au 1er juin 2020

Ajustement des programmes de navigations 2020 

 

Compte tenu des circonstances actuelles, nombre de Grands Voiliers sont en train d'ajuster leurs programmes de navigation 2020. Les modifications seront accessibles sur la page Espace Membres du site, dès qu'elles nous seront connues.

Ci-après quelques nouvelles de nos Grands Voiliers adhérents:

- Aztec Lady a dû annuler les croisières nordiques prévues cette année, mais proposera à partir du 8 juin des croisières de 5 jours le long de la côte de granit rose en Bretagne nord et à partir du 2 août jusqu'à la mi-octobre plusieurs croisières dans les îles Anglo-normandes, une traversée vers la Cornouaille et les îles Scilly ainsi que de la navigation hauturière et du cabotage en Irlande.

- Le Belem a annulé toutes ses navigations et visites à bord jusqu'à la mi-juillet 2020. Les décisions sur les navigations 13 à 26 seront communiquées à compter du 5 juin 2020.

- Le Corentin a retrouvé la mer le 20 mai 2020 après son carénage annuel à Concarneau effectué par une dizaine de bénévoles de l'association Corentin, le Lougre de l'Odet. La saison de Corentin a ainsi officiellement démarré. Plus d'informations prochainement.

- Le Français devrait effectuer des sorties en individuel à partir du dimanche 21 juin, sous réserve de confirmation. D'ici là, le Français peut être visiter sur les quais de Saint-Malo de 10h à 19h.

- La Recouvrance: annulation des croisières prévues en mai et en juin 2020.

- Lola of Skagen: toutes les croisières prévues jusqu'au 20 juin 2020 sont reportées. Celles prévues après le 20 juin sont pour l'instant maintenues. La situation, ainsi que le report des grands festivals de l'été (dont la Fête du Vin, Brest 2020, Temps Fête 2020) impliquent des modifications du programme initial des croisières de Lola, qui sont actuellement à l'étude.


Transport à la voile et commerce équitable : retour de la goélette De Gallant en Europe

Le 19 mai 2020, après près de 4 mois de transatlantique, De Gallant accostait quai du Cameroun au Havre avec 30 tonnes de marchandises, dont du rhum de Guadeloupe affiné en mer pour les Frères de la Côte basés à Saint-Etienne, des épices, des fèves de cacao, 22 tonnes de café bio de Colombie, dont 12 pour la société de fret à la voile TOWT et du Mezcal artisanal du Mexique pour les bars du groupe Perchoir.

Le 23 mai 2020, la goélette de 104 ans de la Blue Schooner Company a ensuite fait route pour Amsterdam (sans passagers en raison de la crise sanitaire) afin d'y livrer les 10 tonnes de café restantes et ainsi clôturer sa transatlantique 2019-2020. 

 

 


Le Gallant devrait bientôt entamer sa tournée de voyages coopératifs 2020 en commençant par Porto.

Suivez en direct la route du voilier sur le site de Blue Schooner Company.

Moonbeam IV: un Grand Voilier de tradition à vendre
 

Décrit par Eric Tabarly comme "le plus beau yacht jamais construit", ce côtre aurique de 35 mètres a appartenu pendant plusieurs années au Prince Rainier de Monaco.

Yacht de luxe construit en 1914 par l'architecte naval écossais William Fife Junior, Moonbeam IV a participé à de nombreuses régates jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Depuis sa restauration complète à l'identique en 2001, il est revenu sur le circuit classique méditerranéen et s'est illustré sous le numéro de voile 8 sur plusieurs régates (dont les Voiles de Saint-Tropez, le Trophée Bailli de Suffren, les Régates royales de Cannes, la Calanques Classic, le Panerai Classic Yachts Challenge).

Moonbeam IV est à présent mis en vente pour 2,8 millions d'euros.

Plus d'informations ainsi que des photos de ce voilier d'exception sont accessibles
sur le site du courtier Edmiston.

Lumière sur l'Association Cap Horn au Long Cours

L'Association Cap Horn au Long Cours entreprend un remarquable travail de recherche concernant les voyages de tous les marins sur tous les voiliers Cap-Horniers français.

Un bulletin "Communication" rend compte du travail réalisé par les bénévoles de l'association Cap Horn au Long Cours pour retracer l'histoire des Cap-Horniers français.

Plus de 10.500 marins et 190 voiliers sont déjà recensés sur le site Cap Horniers français. Le site a non seulement pour ambition de faire connaître tous les Cap-Horniers (plus de 100.000 hommes avec parfois femmes et enfants), mais également de rendre compte le plus précisément possible de leurs conditions de vie. La première source d’informations est l’ensemble des rôles d’équipage. L'Association en appelle aux familles de marins pour lui communiquer des textes et photos qui leur ont été transmis de leurs aïeux comme complément d'information indispensable.

Prochaine étape: une équipe scientifique partira explorer en Patagonie chilienne le site du naufrage du 3-mâts Delphine en 1840. Est d'ailleurs prévue la publication d'un livre qui retracera l'histoire de ce voilier, de son équipage, de son naufrage et du sauvetage de ses marins en suivant l'histoire d'Alfred Buot de l'Epine. Il est possible de souscrire à la publication de l'ouvrage jusqu'au 30 juin 2021 ici.

 

 

Achèvement de la rénovation du PEKING en Allemagne

Après un rapatriement depuis New-York en 2017 et 3 ans de rénovation par la Fondation Hamburg Maritim à Wewelsfleth au chantier naval Peters Werft dans le Nord de l'Allemagne, le quatre-mâts barque allemand PEKING a retrouvé sa splendeur d'antan.

Construit en 1911 à Hambourg (Allemagne), il fait partie des 4 derniers grands voiliers de la flotte des Flying P-Liners de la compagnie maritime Ferdinand Laeisz avec le PASSAT (navire musée à Travemünde en Allemagne depuis 1960), le POMMERN (navire musée à Mariehamm en Finlande) et l'ancien PADUA, rebaptisé KRUZENSHTERN (navire école sous pavillon russe et dernier P-Liner encore en activité).

Le 15 mai 2020, le PEKING a officiellement intégré la flotte des navires musées de la Fondation Historische Museen Hamburg. A partir du mois d'août 2020, il devrait rejoindre Hambourg et y être transformé en navire musée, témoin de l'époque du commerce de nitrates entre l'Allemagne et le Chili au début du XXème siècle. Le PEKING a ainsi passé le Cap Horn à 34 reprises.

Plus d'informations à retrouver sur le site de la Fondation Historische Museen Hamburg ainsi que sur le site de l'association des Amis du quatre-mâts barque Peking (Freunde der Viermastbark Peking).
 

Adhésion de TOWT à la Charte SAILS

Le 14 mai 2020, la Direction des Affaires maritimes a annoncé l'adhésion de la société française TOWT - TransOceanic Wind Transport de transport de fret à la voile à la Charte SAILS.

La Charte SAILS (Sustainable Actions for Innovative and Low-impact Shipping) a pour but d'encourager les compagnies maritimes à mettre en place des démarches volontaires pour réduire leur impact environnemental. Selon les Affaires maritimes, "en soutenant la charte, les armateurs s'engagent ainsi à mettre en œuvre des mesures concrètes qui vont au-delà de la réglementation en matière de protection de la biodiversité, de lutte contre le réchauffement climatique ou encore de coopération avec les scientifiques et de sensibilisation des passagers."

Les engagements pris par TOWT sont consultables ici.

Ci-après le communiqué des Affaires maritimes en date du 14 mai 2020 sur Linkedin:

Le Miguel Caldentey à nouveau à flot en 2020


Le 18 mars 2020, la goélette "Miguel Caldentey" a été mise à l'eau à la zone technique du port de Gruissan après treize ans de rénovation.

Goélette catalane (ou pailebot) de 1916, classée monument historique, le Miguel Caldentey devait compter parmi les Grands Voiliers présents à l'évènement Escale à Port-Vendres du 1er au 3 mai 2020, dont l'édition 2020 a dû être annulée dans le contexte de lutte contre la pandémie de COVID-19.

Le 20 mai 2020, les bénévoles de l'Association pailebot Miguel Caldentey ont procédé à des opérations de lestage de la goélette avec des billes de plomb et du béton.


Pour en savoir plus sur le projet de rénovation, vous trouverez également ci-après la plaquette du Syndicat Intercommunal à Vocation Unique (SIVU) du Pailebot Miguel Caldentey, propriétaire du navire depuis 2008:

Le St. Amour au service des projets de dépollution de Wings of the Ocean en 2020

Pour la saison 2020, l'association Wings of the Ocean a prévu de réaliser ses opérations de dépollution et de sensibilisation à bord d'un thonier de 24 mètres, le St. Amour, au lieu du Kraken, son emblématique trois mâts goélette de 47 mètres, en raison des retards pris par les travaux de réparation de ce dernier.

Wings of the Ocean est une association à but non lucratif, créée en 2018. Son but est de dépolluer les océans et de sensibiliser aux conséquences des déchets plastiques en mer. Wings of the Ocean compte mener ses actions en 2020 le long des côtes méditerranéennes françaises, aux Cyclades grecques ainsi qu'à Malte.

 

 

Transatlantique inaugurale pour Grain de Sail en 2020

Grain de Sail est un voilier-cargo de 22 mètres en construction au chantier naval ALUMARINE (Loire-Atlantique) qui aura pour mission d'exporter des marchandises françaises et bretonnes aux Etats-Unis avant de revenir en Bretagne, la cale remplie de café et de cacao.

Le projet a été initié par l'entreprise Grain de Sail qui exploite à Morlaix une torréfaction de café depuis 2013 et une chocolaterie depuis 2016. L'ambition des fondateurs de l'entreprise est de "produire des cafés et chocolats d’exception dont les matières premières sont transportées par un voilier de charge transatlantique, synonyme d’aventure maritime et de respect de l'environnement."

Initialement prévue début 2020, la mise à l'eau technique de Grain de Sail devrait avoir lieu en juin 2020 et la première traversée transatlantique, à l'automne 2020. La totalité du périple devrait durer 3 mois.

Pour en savoir plus:   Jean-Yves Béquignon, Un Grain de Sail dans le café, Ouest-France, Dossier: L'océan demain, novembre 2019

Le Signora del Vento sérieusement endommagé

Le Signora del Vento, trois-mâts goélette italien, a été sérieusement endommagé le 16 novembre 2019 en raison des fortes intempéries qui se sont abattues sur les côtes italiennes, alors qu'il était amarré dans le golfe de Gaète (Italie).

Renfloué le 18 novembre, il a été remorqué jusqu'au port de Civitavecchia (Rome) pour inspection et réparation. Il devrait être ensuite mis en cale sèche en vue d'une restauration complète.

Mis à l'eau en 1962 à Gdansk (Pologne), le Signora del Vento a d'abord été un navire de pêche sillonnant la Mer du Nord avant d'être transformé en navire-école en 1990. En 2006, il est devenu un navire de croisière de luxe après d'importants travaux de remise en état.

Avec près de 85 mètres de long, c'est le second plus grand voilier italien après l'Amerigo Vespucci.

Signora del Vento à Gaète (Italie), octobre 2019 - © Nicole Bugès

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus